FAI²R
Optimisé pour internet explorer 10 windows 7, Safari 7 Mac OS 10.9 et supérieurs

Fièvre Méditerranéenne Familiale

 Définition

 

-         Maladie rare en général, fréquente autour de la Méditerranée

-         Maladie génétique, autosomique récessive

-         Synonyme : maladie périodique

 

Epidémiologie

 

-         1/200 à 1/1000 dans certaines populations du pourtour méditerranéen

-         Hommes = Femmes

-         Début des symptômes dès l’enfance

 

Génétique

 

            La fièvre méditerranéenne familiale (FMF) est une maladie héréditaire autosomique récessive : le gène muté (MEFV) est situé sur le chromosome 16, il code une protéine appelée marenostrine en France et pyrine aux USA. Cette protéine semble jouer un rôle dans la régulation de l’inflammation.

Lorsqu’un individu est porteur d’un seul gène muté, il est dit hétérozygote et n’exprime pas la maladie.

Lorsqu’un individu est porteur de 2 gènes mutés, il est dit homozygote et va exprimer la maladie.

Il existe un risque sur 4 pour chaque enfant d’un couple d’hétérozygotes d’être homozygote et donc de développer la maladie.

 

Clinique

 

            La FMF évolue par crises qui durent de 24 à 72 heures, de début et de fin brutaux. Le patient est totalement asymptomatique entre les crises, sans séquelles. L’intervalle entre les crises est variable.

Si la fièvre et les douleurs abdominales sont les symptômes les plus souvent décrits au cours des crises de FMF, d’autres symptômes sont possibles. Les crises sont souvent identiques pour un même individu mais elles peuvent différer au sein d’une famille.

Les crises sont favorisées par le stress et la fatigue.

 

-         Fièvre : parfois isolée

-         Douleurs abdominales (90%) :

o       Diffuses

o       Abdomen pseudo-chirurgical (défense, contracture, abolition des bruits hydroaériques…)

-         Douleurs articulaires (75%) :

o       Monoarthrite du membre inférieur le plus souvent

o       Peut être déclenchée par l’effort ou un traumatisme même minime

o       Polyarthralgies et myalgies sont également possibles

-         Sérites:

o       Epanchement pleural (45%) 

o       Péricardite (rare)

-         Pseudo-érysipèle

 

Diagnostic

 

      Il repose sur une étude génétique à la recherche de mutation sur le gène MEFV.

 

Evolution

 

      En cas d’évolution de la FMF sans traitement durant plusieurs années, il existe un risque d’apparition d’une amylose AA dont l’expression est surtout rénale.

 

Traitement

 

-         Colchicine :

o       1 à 2 mg/j

o       A vie

o       Efficace dans 90% des cas (inhibe ou espace les crises)

o       A proposer en première intention

 

-         Anakinra - Kineret®

o       Anti Il-1

o       En cas d’échec de la Colchicine

 

Liens utiles

-         Pour avoir accès à de nombreuses informations sur Orphanet

-         Pour découvrir l’Association Française de la Fièvre Méditerranéenne Familiale et des autres fièvres récurrentes héréditaires : www.affmf.com

-         Pour avoir accès au PNDS « Fièvre méditerranéenne familiale » : www.has-sante.fr

-          Pour connaître les centres hospitaliers prenant en charge les fièvres récurrentes auto-inflammatoires

 

Actualités & Webconférences

Toutes les news et les liens vers nos webconférences!

En savoir plus

Trouver un centre

Trouvez le centre de référence/compétences le plus près de chez vous

En savoir plus

Veille bibliographique

FAI²R a lu pour vous

En savoir plus

Calendrier

Prochains évènements

 En savoir plus

Télémédecine

A propos de la médecine à distance

En savoir plus

Europe

Les filières en Europe

En savoir plus

Vidéothèque

Pour revoir toutes nos web conférences

En savoir plus